Diplôme

Médecins du travail

Diplôme de Médecine Agricole

Cette formation repose sur l’enseignement de 11 modules distincts, articulés sur huit semaines au total et à valider sur une durée de une ou deux années, au choix de l’étudiant.

 

Objectifs

  • Donner aux médecins des notions fondamentales sur les problèmes de santé liés aux conditions de vie et de travail en agriculture pour permettre d’exercer la médecine du travail en agriculture.
  • Offrir un enseignement :
    • Pratique et pragmatique, adapté aux problèmes rencontrés sur le terrain,
    • Performant, chaque sujet étant traité par des spécialistes de la question au plan national.
  • Permettre aux  d’exercer la Médecine du travail en Agriculture. Ces conditions d’exercice sont précisées dans le dossier relatif aux conditions d’accès à la Médecine du Travail, rédigé par le Conseil National de l’Ordre des Médecins.

 

 

Conditions d’inscription

  • Les titres suivants sont nécessaires pour s’inscrire :
    • Avoir validé le DCEM IV.
    • Être titulaire du diplôme de doctorat en médecine.
  • Les candidats étrangers doivent posséder un diplôme d’université française (mention médecine) ou un diplôme d’un pays étranger permettant d’exercer la médecine dans ce pays. Le suivi de l’enseignement du Diplôme de Médecine Agricole doit s’inscrire dans un cursus ou un projet professionnel en phase avec les objectifs du Diplôme.
  • Des étudiants non médecins peuvent s’inscrire à l’enseignement du Diplôme (avec l’accord du Président de l’INMA et dans la limite des places disponibles). Une attestation de suivi de l’enseignement et de validation du contrôle des connaissances pourra leur être délivrée sur demande.
  • Pour toute autre situation, contacter l’INMA

 

 

Déroulement

Pour en savoir plus …. Dossier pédagogique 2017-2018 en téléchargement

L’enseignement

Prévu sur une durée de une à deux années maximum, l’enseignement théorique est organisé à Tours par semaine d’enseignement de cinq jours (six semaines au total), comportant un ou plusieurs modules.

L’étudiant doit suivre chaque module et valider le contrôle des connaissances s’y rapportant. La durée de l’enseignement est donc déterminée par l’étudiant (une ou deux années maximum) en fonction du rythme auquel il assiste et valide les modules.

Un planning prévisionnel de la participation aux modules devra être établi lors de l’inscription.

La présence aux cours est obligatoire pour se présenter aux examens. Les supports des cours (papier) sont remis à l’occasion des cours (et peuvent être également téléchargés à la suite de chaque enseignement).

Les modules enseignés sont les suivants :
 

  • MOD 1 – Connaissance du monde agricole et rural (1,5 j)
  • MOD 2 – Risque chimique.De la toxicologie à l’évaluation du risque (4 j)
  • MOD 3 – Risque chimique. Toxicité des produits chimiques (4 j)
  • MOD 4 – Risque biologique. Spécificité des zoonoses (3,5 j)
  • MOD 5 – Filières et activités de production agricole (2.5 j)
  • MOD 6 – Ambiance de travail. La démarche ergonomique (4 j+TP Dijon 1,5 j)
  • MOD 7 – Autres risques professionnels (2 j)
  • MOD 8 – Réglementation du travail. La Santé-Sécurité au travail (5 j)
  • MOD 9 – Santé au travail, Santé publique (2 j)
  • MOD 9B – Apport Réciproques – Conduite de projet (2 j)
  • MOD10 – Risques physiques et psychosociaux (4 jours)

 

Note : Le module 6 est complété par 1,5 jour de travaux pratiques (TP) à Dijon. Ces TP, par petits groupes, se déroulent généralement au cours des mois d’avril ou de mai.
 
 

Le stage en Mutualité Sociale Agricole

Ce stage a lieu dans un Service de Santé au travail ou de Santé-Sécurité au travail d’une Caisse de Mutualité Sociale Agricole (MSA). Le choix de cette Caisse de MSA est déterminé par le stagiaire.

Le Médecin-chef du service d’accueil organise et valide le stage d’une durée recommandée de 5 jours minimum (groupés ou fractionnés).

Ce stage est complété par une étude de poste et son rapport (durée prévisible une à deux journées).
 
 

Le mémoire

Le mémoire (étude, enquête, revue de la littérature, …) doit être en rapport avec un sujet de santé, de Santé au travail ou de Santé-Sécurité au travail en milieu agricole ou rural. Le sujet est validé préalablement par le Directeur de l’INMA.

Une publication peut remplacer le mémoire le cas échéant.

Le mémoire ou la publication est encadré par le maître de stage en MSA ou une personne qu’il aura désignée.

Un guide méthodologique est remis à chaque étudiant.

Les mémoires de fin d’études constituent le fonds documentaire de l’INMA et peuvent être consultés en ligne pour certains (résumé ou document entier).

Un Index des mémoires est actualisé chaque année et sert de référence pour les demandes de prêt. (Mise à jour du 23 janvier 2012). Cet index peut aussi être feuilleté en ligne (en cours).

La soutenance de fin d’études à lieu à la fin du mois de septembre ou au début du mois d’octobre. Elle doit nécessairement s’appuyer sur un diaporama.

La page de couverture du Mémoire doit obligatoirement correspondre au modèle ci joint.

 

 

Programme Diplôme

Le programme du Diplôme de Médecine Agricole a été modifié pour la rentrée de novembre 2012. Cette formation repose sur l’enseignement de 10 modules distincts, articulés sur six semaines au total et à valider sur une durée de une ou deux années, au choix de l’étudiant.

Les dates d’enseignement sont indiquées dans le dossier pédagogique de l’année en cours.

 

MOD 1 – Connaissances du monde agricole et rural // 1,5 jour

  • Présentation de l’enseignement et aide méthodologique (cours, stage, mémoire,…)
  • Les populations agricoles. Caractéristiques et évolutions démographiques
  • Ruralité, agriculture, activités agricoles et politiques agricoles
  • Les Régimes de Protection Sociale Agricole. Organisation et spécificités

 

MOD 2 : Risque chimique. De la toxicologie à l’évaluation du risque // 3 jours

  • La réglementation applicable au risque chimique. Classification, étiquetage et fiches de données de sécurité 
  • Rappels de base de toxicologie. Les différents types de pathologies liées à l’exposition. Manifestations à court et à long terme. Exemples de quelques études d’exposition 
  • La toxicovigilance. Réglementation et structure. Le réseau Phyt’Attitude 
  • L’évaluation et l’appréciation du risque chimique. Cas particulier des produits CMR

 
Note commune aux Modules 2 et 3 : Le module 2 doit être obligatoirement suivi avant le module 3 et au cours de la même année. Le contrôle de connaissance est commun à ces deux modules

 

MOD 3 – Risque chimique. Toxicité des produits chimiques //  3 jours

  • Les risques pour la santé liés à l’exposition aux solvants
  • Les risques pour la santé liés à l’exposition à des poussières, des métaux, des gaz et des particules
  • Les risques pour la santé liés à l’exposition aux insecticides
  • Les risques pour la santé liés à l’exposition aux herbicides
  • Les risques pour la santé liés à l’exposition aux fongicides et aux rodenticides

 

MOD 4 – Risque biologique. Spécificité des zoonoses //  3,5 jours

  • Le risque biologique. Présentation et réglementation
  • Actualité en santé animale. Le point de vue du vétérinaire sur les zoonoses et les zoonoses de la faune sauvage
  • Connaissances sur les principales zoonoses bactériennes, virales et parasitaires
  • Les risques sanitaires liés aux nouveaux animaux de compagnie. Prévention en animalerie
  • Stratégie de prévention du risque biologique et  des zoonoses
  • Les réseaux et les sources d’information sur le risque biologique

 

MOD 5 – Filières et activités de production agricole //  2 jours

  • Les filières et les activités de production agricole. Présentation et caractéristiques 
  • Stratégie de prévention 
  • Visite d’une entreprise agricole

 

MOD 6 – Ambiances de travail. La démarche ergonomique //  3,5 jours

  • Les ambiances de travail (physique, thermiques, sonores, vibratoires, lumineuses)
  • La démarche ergonomique : du concept à la pratique.
  • Méthodologie pour les études de poste et les visites d’entreprise

 

MOD 7 – Autres risques professionnels et situations à risque  // 2 jours

  • Pathologies respiratoires. Surveillance de la fonction respiratoire (Explorations fonctionnelles)
  • Pathologies ORL. Surveillance de la fonction auditive (Tests audiométriques). Rhinites et exposition aux poussières de bois 
  • Pathologies visuelles et travail. Appréciation des capacités visuelles au travail 
  • Pathologies dermatologiques. Stratégie de protection du revêtement cutané

 

MOD 8 – Réglementation du travail. La Santé-Sécurité au travail //  5 jours

  • L’entreprise – Le droit du travail – Les contrats de travail – Les acteurs et les instances représentatives Les obligations réglementaires. L’inspection du travail – L’inspection médicale du travail 
  • La Santé au travail en France – Organisation générale. Comparaison européenne 
  • Le Médecin du travail. Missions, statut. Bases réglementaires de l’action du médecin (action en milieu de travail et visites médicales).Dossier médical. Fiche d’entreprise. Spécificités agricoles
  • La pluridisciplinarité en Santé-Sécurité au travail
  • Aptitude et inaptitude. Réglementations spécifiques à certains travaux. Surveillance post-professionnelle 
  • Travail et Assurance Maladie. Arrêts de travail, invalidité, retraite pour inaptitude, …
  • AT / MP. Réglementation. Rôle des praticiens et de l’équipe pluridisciplinaire
  • AT / MP. Indicateurs statistiques. Les données du Régime agricole de protection sociale 
  • Le Handicap, l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi
  • Addictions et travail. Réglementation et prévention

 

MOD 9 – Santé publique et Santé au travail. La conduite de projet //  3,5 jours

  • La Santé au travail, composante de la Santé publique
  • Notion de base en épidémiologie et statistiques médicales
  • Méthodologie de recherche documentaire en Santé au travail
  • Principes de lecture critique d’articles scientifiques
  • La conduite de projet en Santé-Sécurité au travail

 

MOD 9B – La conduite de projet //  1,5 jours

 

MOD 10 – Risques physiques et psychosociaux. Les bonnes pratiques //  3 jours

  • Les risques psychosociaux : les risques, les facteurs et les troubles. Aspects réglementaires. Le diagnostic partagé et la stratégie d’intervention
  • Les Troubles musculo-squelettiques. Les pathologies périarticulaires. De l’analyse de l’activité à la prévention
  • Les recommandations de bonnes pratiques en Santé au Travail